Imprimer
PDF
Oct
30

Qu’est-ce que le Groupe de santé recherche indigène ?

Auteur // Corliss Bean

Le Groupe de santé recherche indigène est un réseau multidisciplinaire de spécialistes de l'Université d'Ottawa effectuant des recherches dans le domaine de la santé des populations autochtones. Le Groupe a été formé en 2006, et ses membres ont obtenu, indépendamment et en collaboration, des subventions de recherche nationales et internationales afin de trouver des solutions communautaires à la prévalence grandissante de l'obésité ainsi qu'aux maladies liées à l'embonpoint chez les populations autochtones dans les contextes nationaux et internationaux. Le Groupe a travaillé auprès des collectivités locales et des organisations claniques à l'étude de la viabilité, des risques et des bénéfices associés aux pratiques culturelles locales, principalement lorsqu'elles sont liées à l'alimentation et à l'activité physique. Le Groupe de santé indigène travaille avec des partenaires communautaires à créer des stratégies de santé fondées sur le territoire, afin de permettre l'émergence d'un modèle de santé viable et durable pour les populations autochtones.

Les objectifs du groupe de santé indigène

Notre but consiste à comprendre comment les stratégies alimentaires locales pourraient contribuer à améliorer la santé et comment l'alimentation locale peut réussir à se développer dans cet environnement global. Nous travaillons à partir de modèles de santé fondés sur le territoire qui tiennent compte de la compréhension des risques, des bénéfices et de la viabilité des stratégies alimentaires traditionnelles.

En utilisant ce modèle, nous pouvons :

• examiner et évaluer de façon complète les bénéfices culturels et pour la santé des systèmes alimentaires fondés sur le territoire ;

• estimer la viabilité environnementale et socioculturelle des stratégies alimentaires fondées sur le territoire local en tant que modèle possible de santé équitable, éthique et économique ;

• identifier et minimiser les risques associés aux sources alimentaires locales, afin d'optimiser la consommation sécuritaire.